Peut-on dire que les réunions internationales sur le climat améliore les choses ?

réunion climat

Nous observons depuis quelques années, une forte hausse des gaz à effet de serre, ainsi que la pollution, sous toutes ses formes. Face donc à une situation aussi alarmante, les plus grands dirigeants du monde on décidé de mettre sur pied, une réunion, des réunions, pour parvenir à endiguer ce phénomène, à le ralentir, dans des perspectives assez proches. L’on parle d’une diminution des gaz à effet de serre, au moins du cinquième, dans les prochaines années. Mais la réelle question qui turlupine la communauté internationale, c’est la pertinence de telles projections, pour un résultat, qui, pour le moment ne se fait pas encore ressentir. Est ce que les conventions internationales sur le climat vont déboucher à des résolutions concrètes ? Qu’est ce qui peut être le gros frein à la conclusion d’accords communs pour la préservation de la planète ? Nous allons très vite nous intéresser à ces questions dans le second paragraphe de notre article.

 

Est ce que les conventions internationales sur le climat vont déboucher à des résolutions concrètes ? Qu’est ce qui peut être le gros frein à la conclusion d’accords communs pour la préservation de la planète ?

 

La planète va mal, et de plus en plus des sonnettes d’alarme sont tirées pour nous appeler tous autant que nous sommes, à changer de comportements vis-à-vis de la planète. Mais pour autant, au sortir des réunions des plus grands pays du monde, l’on se rend compte qu’i n’y a réellement rien de concret. Chaque pays ne veut pas faire de concessions, ni de sacrifices, pour prendre sur lui, une partie de la responsabilité, et donc la première porte à ouvrir pour accéder au changement. Les intérêts personnels des pays et États présents à cette convention sont colossaux et priment avant tout sur le problème de fond.